Nouvelle technologie de dessalement eau de mer

Une membrane en nanofibres pourrait aider à résoudre la crise de l’eau potable

Ecrit par | Nouvelles techs et innovations

Le filtre rend l’eau de mer potable en quelques minutes.

Des scientifiques coréens affirment qu’une nouvelle technique de dessalement rend l’eau de mer potable en quelques minutes. Les chercheurs ont utilisé un processus de distillation membranaire qui a entraîné un rejet de sel de 99,9 % pendant un mois. Si elle est commercialisée, ils disent que la solution pourrait aider à atténuer la crise de l’eau potable exacerbée par le changement climatique. Plus de 3 milliards de personnes dans le monde sont touchées par des pénuries d’eau, la quantité d’eau douce disponible pour chaque personne ayant plongé d’un cinquième en deux décennies, selon l’ONU.

La nouvelle étude détaille un moyen de purifier l’eau de mer en utilisant une membrane en nanofibres comme filtre à sel. Alors que les scientifiques ont utilisé la distillation par membrane dans le passé, ils ont continué à rencontrer un obstacle massif qui a ralenti le processus. Si la membrane devenait trop humide, ou inondée, elle ne pouvait plus rejeter le sel. Inutile de dire qu’il s’agissait d’un processus fastidieux qui a obligé les scientifiques à attendre que la membrane sèche ou à proposer des solutions supplémentaires, comme l’utilisation d’air sous pression pour libérer l’eau piégée de ses pores.

Pour relever ce défi, l’équipe coréenne s’est tournée vers une nanotechnologie connue sous le nom d’électrofilage pour créer leur membrane tridimensionnelle. En termes scientifiques, ils ont utilisé du polyfluorure de vinylidène-co-hexafluoropropylène comme noyau et un aérogel de silice mélangé avec une faible concentration de polymère comme gaine pour produire une membrane composite avec une surface superhydrophobe. Essentiellement, cela a créé un filtre qui avait une rugosité de surface plus élevée et une conductivité thermique plus faible, lui permettant de dessaler l’eau jusqu’à 30 jours. Le rapport complet a été publié dans le Journal of Membrane Science.

“La membrane coaxiale en nanofibres électrofilées a un fort potentiel pour le traitement des solutions d’eau de mer sans souffrir de problèmes de mouillage et peut être appropriée pour les applications de distillation membranaire à échelle réelle”, selon la déclaration du Dr Yunchul Woo, scientifique des matériaux à l’Institut coréen de génie civil et Technologie du bâtiment. Il a ajouté que la membrane peut être appropriée pour “des applications de distillation membranaire à l’échelle pilote et à l’échelle réelle”.

Actuellement, la principale méthode de purification de l’eau de mer est l’osmose inverse dans les quelque 20 000 usines de dessalement dans le monde. Mais ces installations nécessitent de grandes quantités d’électricité pour fonctionner et créent également de la saumure concentrée en tant que déchet, qui est généralement rejetée dans la mer. Par conséquent, il n’est pas étonnant que les scientifiques explorent de nouvelles solutions qui ne sont pas aussi contre-productives.

Last modified: 12 juillet 2021